Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 04:46

NeuhuysDADA.jpg 

Dans ses Mémoires à Dada posthumes éditées par ses deux fils Luc et Thierry en 1996, Paul Neuhuys note:

Dada correspond à une des périodes les plus heureuses de ma vie, l’époque où dans l’atelier d’Alice Frey, aménagé à l'intérieur d'un hospice de vieillards, nous jouions entre nous et pour notre seul plaisir Le Serin muet de Ribemont-Dessaignes. Pour tout décor, une double échelle. Je me vois encore grimper les échelons, une cage de serin à la main et chevaucher le sommet de l’échelle en déclarant : « Je suis Gounod, compositeur de musique… » Dada nous séduisait alors par son nihilisme et son juvénilisme. La joie de faire craquer les cadres et, vraiment, j’avais l’impression de me trouver sur une échelle de valeurs entièrement nouvelles.

*

À propos de Ribemont-Dessaignes, voici la letre de Paul Neuhuys à Mesens, datée d'Anvers, le 29 mars 1927, qui me semble témoigner de ce retour à l'ordre dont la plupart les artistes d'avant-garde des années vingt furent la victime.

 

Mon cher Mesens,

J’ai bien reçu le dernier numéro de Marie, et te remercie d’avoir songé à me l’adresser. Que signifie donc le poing que tu brandis et de quoi est-il armé? Marieme rappela nos bonnes relations des temps héroïques où nous te saluions dans notre groupe “Ça Ira” comme un des espoirs les plus certains de la jeune musique belge. Que ces temps sont éloignés! Et quel chemin as-tu parcouru depuis, mon cher vieux Mesens! Te trouves-tu isolé ou, au contraire, te sens-tu appuyé par tes amis? J’ai suivi avec intérêt la “kabbale” du groupe surréaliste à Bruxelles. J’ai assisté à la representation d’une pièce de Ribemont-Dessaigne au Groupe Libre et je ne te cacherai pas que j’ai été déçu. Tous, nous nous décevons mutuellement. Voilà bien l’état actuel du mouvement moderne. Qui donc remédiera à cette situation, et par quelle révolution de nous-mêmes reprendrons-nous conscience de notre véritable rôle?

Un mot de toi me ferait plaisir

et bien cordialement

Paul Neuhuys

Nous y revriendrons...

HFJ

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires