Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 21:26

Inédit nouveau signale la récente livraison du Bulletin de la Fondation ça ira consacrée presque entièrement à Jean-Jacques Gailliard (cf le blog du 19 octobre). En couverture, un dessin de Gailliard des années vingt, représentant Isadora Duncan, la célèbre “danseuse aux pieds nus”.

Isadora.jpg

Ça ira 39 est presque entièrement consacré à un avant-gardiste de choix, le peintre, graveur et dessinateur Jean-Jacques Gailliard (1890-1976), qui connaissait la revue depuis 1921! Excellente raison de rappeler cet adorable petit homme, resté vif, et même vif-argent (argent qu'il avait peu) jusqu'à sa fin, j'en fus témoin direct. De plus il écrivait aussi et même s'était fait philosophe (là aussi d'avant-garde) en se passionnant pour l'étrange mystique Swedenborg.

C'est Henri-Floris Jespers qui a fait le travail avec sa précision habituelle, plus complet qu'on ne peut en rêver, en encyclopédiste de choc dans ces domaines trop mal connus en notre temps de bestsellers. Frotté de dadaïsme et de surréalisme, ami de Cocteau, Picasso et Satie entre tant d'autres, Gailliard est passé par beaucoup des idées et tentatives qui ont traversé le XXe siècle, et ne s'est jamais pris au sérieux, comme l'indique bien ses “Paroles de peintre” dont des extraits significatifs sont republiés ici.

Autre hommage rendu par le même Jespers dans ce numéro, c'est à Marcel Van Maele, qu'il a célébré déjà dans sa revue flamande.

Je continue à être ému de la fidélité des deux fils de Paul Neuhuys à la mémoire de leur père, qui fut aussi un ami de Gailliard.

Paul VAN MELLE

Inédit nouveau, no 238, janvier 2010, 32 p.

Avenue du Chant d'Oiseaux 11

B 1310 La Hulpe – Belgique

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira!
commenter cet article

commentaires