Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 05:30

 

L’idée de supplanter l’homme par une machine

se trouve déjà dans Eschyle

transmettre une âme au fétichier d’acier

arrêter le cours insensé de la race humaine?

 

Sans doute l’homme a conquis la planète terre

Un cristal argenté lui permettra bientôt

d’écouter un opéra dans le chaton d’une bague

mais Clotilde se renfrogne et Adèle se chabraque

 

Il ne fait rien pour renouveler la cadre de ses plaisirs

le moteur lui tient lieu de toute émotion

éphémère édifice moléculaire

qui cache une idée de derrière la lune

 

Et tandis que l’automne jette sur les amants

sa courtepointe de taffetas zinzolin

la science ne fait que créer de nouveaux mystères

humain conditionné par l’inhumain

 

Paul NEUHUYS, Le Cirque Amaryllis, Anvers, 1963. Quatre dessins originaux de Jean-Jacques Gailliard.

Päul NEUHUYS, Le pot-au-feu mongol, Paris, Belfond, 1980. Choix de poèmes préfacé par Alain Bosquet.

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 05:28

 

Rabelais dans sa wunderliche weinstube

jouit pantagruéliquement de toutes ses facultés

Connaître six langues, rétablir les jeux olympiques

boire à tire-larigot, peloter en attendant partie

 

Le confort loin d’augmenter détériore le goût de vivre

Feindre l’allure d’une guimbarde qui vacille:

Oum ta ta poum ta ta poum poum poum

à faire déglinguer tout le clavier du rire

 

Pousser l’hilarité phonétique

jusqu’à l’éclatement de l’écriture

et nec petetin petetac tic torche

la tubéreuse de l’abbaye, l’azalée de Thélème

 

Charles-Quint dont le sceptre était une fourchette

un empire où le soleil ne se couche plus

Pomme demi-pomme quart de pomme pomme pomme

l’homme est un grand petit bonhomme

 

Paul NEUHUYS, Le Cirque Amaryllis, Anvers, 1963. Quatre dessins originaux de Jean-Jacques Gailliard.

Päul NEUHUYS, Le pot-au-feu mongol, Paris, Belfond, 1980. Choix de poèmes préfacé par Alain Bosquet.

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 16:00

 

Blake.jpg

William BLAKE, Chants d'innocence et d'expérience, Paris, aux éditions des Cahiers libres, 1927, 85 p. Traduit de l'anglais par M. L. et Philippe SOUPAULT. De cet ouvrage, orné d'un portrait de l'auteur, il a été tiré 310 exemplaires, à savoir 300 exemplaires sur Hollande numérotés de 1 à 300 et dix exemplaires sur Japon numérotés de A à J.

WilliamBlake.jpgWilliam Blake, Autoportait

Seghers.jpg

Pierre SEGHERS, Le Cœur-volant, Lyon, Les Écrivains réunis, Armand Henneuse, 1954, 31 p. Il a été tiré à part 30 exemplaires numérotés, sur pur fil Johannot. Superbe exemplaire no 26/20.

Arnaud.jpg

Noël ARNAUD, L'Illusion réelle ou Les Apparences de la réalité, Paris, Les éditions de la Main à plume, 1942, n.p. Avec un certificat de lecture de J.-F. Chabrun, et deux dessins de Aline Gagnaire.

HFJ

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 03:25

Bibliophile ? Oui, au sens large du terme: “celui qui aime les livres” ; mais j'en conserve jalousement que je hais ou, même pire, que je méprise ; et je n'hésite pas à me défaire d'éditions originales, de livres rares et précieux.

Bibliomane ? Le dictionnaire de l'Académie souligne : “Il est bon d'être bibliophile, mais il ne faut pas être bibliomane”. Heureusement, ne suis pas atteint de bibliomanie, cette “fureur bibliomaniaque”, dixit Paul-Louis Courier. Mais je dois reconnaître que la bibliothèque borgésienne de Babel et les bibliothèques endormies mais non moins dangereusement actives de Zafón me fascinent...

Bibliographe ? Je ne suis pas assez versé dans la science du livre et de l'édition pour mériter ce titre. Bibliothécaire ? Oui, je suis responsable d'une bibliothèque hélas!, la mienne, dont la gestion et le classement par définition éphémère m'envahit et parfois me paralyse. Je me console vaguement en pensant à ma traduction néerlandaise de L'Ėphémère est éternel de Michel Seuphor....

*

Je ne suis pas collectionneur, loin de là, mais le travail que j'ai entrepris à propos de Paul Neuhuys, de la revue Ça ira (avril 1920-janvier 1923) et des éditions éponymes (1920-1984) m'incite à rassembler des livres, des revues et autres documents absents des bibliothèques anversoises. Dans cette optique, je n'ai pu résister à la tentation, lors d'une vente publique, d'acquérir quelques livres que je partage ici. N'hésitez pas à me donner vos commentaires érudits...

Henri-Floris JESPERS

(à suivre)

 

Marcello-Fabri.jpg

MARCELLO-FABRI, La Folie de l'Homme. Poème pour un Musicien. FÉERIE, Paris, Édition du “Carnet-Critique”, 1919, n.p. Il a été tiré 825 exemplaires sur papier Lafuma de Voiron, tous numérotés et paraphés par l'auteur.

Avec un envoi à Paul Neuhuys, “après lecture de ses belles études / sur quelques poètes français, / cette tentative vers un synchronisme au théâtre / MarcelloFabri.”

FABRIinconnu.jpg

Ce bel exemplaire contient une feuille volante des éditions J. Povolozky annonçant la parution prochaine de L'Inconnu sur les Villes , roman des foules modernes par Marcello-Fabri.

 

EmpereurdeChine.jpg

Georges RIBEMONT-DESSAIGNES, L'Empereur de Chine suivi de Le Serin muet, Paris, Au Sans Pareil, Collection Dada, 1921, 151 p.

 

ClaureIvanGol.jpg

Claire et Ivan GOLL, Poèmes d'amour, Paris, Jean Budry et Cie, Collection surréaliste, 1925, 60 p. Il a été tiré de cet ouvrage 600 exemplaires sur Vergé numérotés de 1 à 600. Avec deux dessins de Marc Chagall.

En lieu et place de la numérotation, un envoi de Claire et Ivan Goll : exemplaire “dédié à Paul Neuhuys / souvenir cordial”.

LENAIN.jpg

Yvan LENAIN, La Maison dans les arbres, Bruxelles, Éditions de la “Revue Sincère”, 1925, 38 p. Frontispice de Jean Stiénon du Pré. Envoi à André de Ridder.

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 16:00

 

CastelynsCENSUUR.jpg

'Remember Marc Twain – King Leopold's soliloquy – 1905' an intervention made on a newspaper page from De Standaard of February 19, 2010 by Antwerp artist Frank JMA Castelyns (°1957) has been censored and removed from the exhibition 'BOLERO – an international art project on the move' curated by Catherina Feng in the gallery RIVELLI 798, Beijing, China (1 May – 1 June 2012).

PERSONA, Waalse Kaai 16, B 2000 Antwerpen.

Repost 0
Published by ça ira! - dans arts plastiques
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 13:00

 

mesens-elt.jpg

Mesens, tel que je l'ai connu...

Solides enchères pour les partitions et poèmes de Mesens, 'Dada Joker in the Surrealist Pack', personnage tout aussi attachant qu'incontournable et insaisissable :

  • Danse pour piano, Fernand Lauwerijns, Bruxelles, 1920 : 2500 €

  • Garage, Bruxelles, éditions Music, [1926] : 2000 €.

  • Femme complète, Bruxelles, éditions Nicolas Flamel, 1933 : 300 €.

  • Alphabet sourd aveugle, Bruxelles, éditions Nicolas Flamel, 1933 : 280 €.

  • Poèmes 1923-1958, Paris, Le Terrain Vague, 1959 : 650 €.

Sept lettres inédites de Mesens à Paul Neuhuys (1922-1925) furent adjugées à 3800 €.

Pour plus de détails, voir :

http://caira.over-blog.com/article-vente-bernaerts-dada-et-surrealisme-i-e-l-t-mesens-104827959.html

*

J'ai pubié un portrait-souvenir de Mesens en 1993 :

Henri-Floris Jespers, Genealogie van de herinnering, Antwerpen, The Private Press, 1993, pp. 69-88.

Hôtel de Ventes Bernaerts, Verlatstraat 16-22, B 2000 Antwerpen.

Repost 0
Published by ça ira! - dans surréalisme
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 01:46

 

Marinetti.jpg

Marinetti à la radio, 1932. Photo de Ferruccio A. Demanins. Coll. Giovanni Lista.

À la demande de plusieurs lecteurs, voici quelques adjudications significatives (à majorer de 23 %) de la dernière vente Bernaerts (experts Peter Bernaerts et Elias Leytens), dont le catalogue abondamment illustré est un vrai régal pour les amateurs.

Stéphane MALLARMÉ, Un coup de dés jamais n'abolira le hasard, Paris, NRF, 1914 : 1300 €.

F.T. MARINETTI, Les mots en liberté, Milano, Edizioni Futuriste di Poesia,1919 : 1700 €.

Guillaume APOLLINAIRE, Le Poète assassiné, Paris, édition des Curieux, 1916 : 700 €.

Francis PICABIA, Poèmes et dessins de la fille née sans mère, Lausanne, 1918 : 450 €.

Francis PICABIA, Pensées sans langage, Paris, Figuière, 1919 : 400 €.

Tristan TZARA, 7 Manifestes Dada, Paris, Diorama Jean Budry & co, 1924 : 1200 €.

Clément PANSAERS, Le pan-pan au cul du nègre, Bruxelles, AIO, 1920 : 450 €.

Clément PANSAERS, Bar Nicanor, Bruxelles, AIO, 1921 : 550 €.

Enfin, un exemplaire du tract-manifeste DADA soulève TOUT (1921), justement estimé 600-800 €, fut enlevé à 1500 €...

Hôtel de Ventes Bernaerts, Verlatstraat 16-22, B 2000 Antwerpen.

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 04:46

NeuhuysDADA.jpg 

Dans ses Mémoires à Dada posthumes éditées par ses deux fils Luc et Thierry en 1996, Paul Neuhuys note:

Dada correspond à une des périodes les plus heureuses de ma vie, l’époque où dans l’atelier d’Alice Frey, aménagé à l'intérieur d'un hospice de vieillards, nous jouions entre nous et pour notre seul plaisir Le Serin muet de Ribemont-Dessaignes. Pour tout décor, une double échelle. Je me vois encore grimper les échelons, une cage de serin à la main et chevaucher le sommet de l’échelle en déclarant : « Je suis Gounod, compositeur de musique… » Dada nous séduisait alors par son nihilisme et son juvénilisme. La joie de faire craquer les cadres et, vraiment, j’avais l’impression de me trouver sur une échelle de valeurs entièrement nouvelles.

*

À propos de Ribemont-Dessaignes, voici la letre de Paul Neuhuys à Mesens, datée d'Anvers, le 29 mars 1927, qui me semble témoigner de ce retour à l'ordre dont la plupart les artistes d'avant-garde des années vingt furent la victime.

 

Mon cher Mesens,

J’ai bien reçu le dernier numéro de Marie, et te remercie d’avoir songé à me l’adresser. Que signifie donc le poing que tu brandis et de quoi est-il armé? Marieme rappela nos bonnes relations des temps héroïques où nous te saluions dans notre groupe “Ça Ira” comme un des espoirs les plus certains de la jeune musique belge. Que ces temps sont éloignés! Et quel chemin as-tu parcouru depuis, mon cher vieux Mesens! Te trouves-tu isolé ou, au contraire, te sens-tu appuyé par tes amis? J’ai suivi avec intérêt la “kabbale” du groupe surréaliste à Bruxelles. J’ai assisté à la representation d’une pièce de Ribemont-Dessaigne au Groupe Libre et je ne te cacherai pas que j’ai été déçu. Tous, nous nous décevons mutuellement. Voilà bien l’état actuel du mouvement moderne. Qui donc remédiera à cette situation, et par quelle révolution de nous-mêmes reprendrons-nous conscience de notre véritable rôle?

Un mot de toi me ferait plaisir

et bien cordialement

Paul Neuhuys

Nous y revriendrons...

HFJ

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 10:00

 

Une collection bien complète des vingt livraisons de ça ira (1920-1923) a été enlevée à 2600 €.

Les douze cahiers de la revue Les Soirées d'Anvers (1961-1965), dirigée par Paul Neuhuys: 340 €.

Bull33.jpgLa collection du Bulletin de la Fondation ça ira (1999, en cours de publication, 41 livraisons en quarante fascicules): 200 €.

HFJ

(à suivre)

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 04:39

Depuis quelques années déjà, les ventes chez Bernaerts témoignent indubitablement du regain d'intérêt pour l'avant-garde anversoise.

Âprement disputées, la farde de huits linogravures d'Edmond van Dooren, éditée par la revue Het Overzicht (1921) fut adjugée à 6400 €.

Quatre linos encadrées (1921) de Jozef Peeters: 2400 €.

Kinderlust.jpg

Un exemplaire de toute fraîcheur, rarissime dans cet état, de Kinderlust de Jan Peeters (1923), illustré par Floris Jespers (estimé 1000-1250 €), adjugé à 2400 €. Il s'agit de l'unique livre pour enfants d'inspiration moderniste, distribué aux élèves des écoles primaires communales d'Anvers.

L'après-midi d'un faune (Anvers, éditions Lumière, 1920), une suite de six linos de Henri van Straten rehaussées à l'aquarelle : 900 €.

1100 € pour l''originale de Salopes. Le quart d'heure de rage ou Soleil sans chapeau de Paul Joostens (Anvers, éditions Ça ira, 1922), réédité en 2009 par Allia à Paris (cf http://caira.over-blog.com/article-le-monde-signale-la-reedition-de-salopes-de-paul-joostens-39679410.html) : 1100 €.

Je rappelle à mes lecteurs qu'il convient de majorer les adjutications de 23 % de frais de vente...

Henri-Floris JESPERS

(à suivre)

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article