Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:45

 

GoffinPaerels.jpg

Portrait de Goffin par Willem Paerels, 1936

 

                        Marelle de la poésie

                                                            à Paul Neuhuys

 

Les grands enfants du bout des jeunesses du soir

Après avoir frôlé les herbes et les saules

Avaient cueilli des térébinthes de mouchoirs

Dans l'adieu déchirant d'amoureuses créoles

 

Puis ils avaient connu aux fanfares du Nord

L'épiscopal parfum des lilas fratricides

Et revenus du charme des confiteors

Essayaient de rimer en fleurs d'ophicléide

 

Puis vinrent les illuminations du vin

En étendards d'aurore au bout de la salive

Un catleya de feu d'artifice divin

Au labyrinthe des papilles gustatives

 

Enfin le coup d'archet du grand Paganini

En corolles de lèvre en chair de tubéreuse

Le coup d'archet définitif sur les corps nus

Par les deux rimes opulentes des muqueuses

 

Puis des éclats parfumés de beurre nantais

L'odeur d'ail d'une trattoria cisalpine

L'aube métisse d'un blues aux Lorientais

Et le lasso du jazz aux lèvres églantines

 

Finalement errant de lilas en lasso

Caressant des mouchoirs et des hélicoptères

Les grands enfants écoutaient des rêves d'échos

Dans des parfums de jazz à ne savoir qu'en faire

 

Puis ils voulurent suggérer les feux-follets

Dans une phrase et le jazz dans une harmonie

Les grands enfants couronnés de ciel pur allaient

Jouer à la marelle de la poésie

*

GoffinSources.jpg

Sources du Ciel, Paris, Editions Nizet, 1962, p. 21. Dessin de Félix Labisse. Je conserve pieusement l'exemplaire orné d'un envoi adressé à Emma Lambotte, qui m'en fit don peu avant sa mort... (HFJ)

GoffinLambotte

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires