Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 05:28

 

Rabelais dans sa wunderliche weinstube

jouit pantagruéliquement de toutes ses facultés

Connaître six langues, rétablir les jeux olympiques

boire à tire-larigot, peloter en attendant partie

 

Le confort loin d’augmenter détériore le goût de vivre

Feindre l’allure d’une guimbarde qui vacille:

Oum ta ta poum ta ta poum poum poum

à faire déglinguer tout le clavier du rire

 

Pousser l’hilarité phonétique

jusqu’à l’éclatement de l’écriture

et nec petetin petetac tic torche

la tubéreuse de l’abbaye, l’azalée de Thélème

 

Charles-Quint dont le sceptre était une fourchette

un empire où le soleil ne se couche plus

Pomme demi-pomme quart de pomme pomme pomme

l’homme est un grand petit bonhomme

 

Paul NEUHUYS, Le Cirque Amaryllis, Anvers, 1963. Quatre dessins originaux de Jean-Jacques Gailliard.

Päul NEUHUYS, Le pot-au-feu mongol, Paris, Belfond, 1980. Choix de poèmes préfacé par Alain Bosquet.

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires