Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 19:31

 

Neuhuys.Boudens.jpg

Portrait de Paul Neuhuys, gravure xylographique de Luc Boudens (2000) d'après un dessin de Floris Jespers (1921)


                à Michel de Ghelderode

Chanson

C’est un vendredi treize

qu’avec le chiffonnier

le rempailleur de chaises

joua sa femme aux dés.

 

    Amélie

était anémique

comme une homélie

    académique.

 

Tandis que sans fard

s’ouvrait au hasard

votre nénuphar

Madame Putiphar.

 

Gai! gai! carguons les voiles...

Landerirette, landerira,

et dansez en rond les étoiles :

Pipes de tir de l’au-delà.

 

Paul NEUHUYS,

(Le Marchand de sable, Bruxelles, La Renaissance du ivre, 1936, p. 36)

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires