Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 09:12

 

GhelderodeX.jpg

Le dixième et dernier tome de la Correspondance de Michel de Ghelderode (1961-1962) vient de paraître. Cette édition établie, présentée et judicieusement annotée, couronne la “folle entreprise” de Roland Beyen, professeur honoraire à la Katholieke Universiteit Leuven et membre de l'Académie royale de langue et de littérature françaises.

Ce dixième volume couvre les quinze derniers mois de la vie du dramaturge, qui écrit sa dernière lettre le 5 mars 1962 et meurt le 1er avril. Pendant cette période, Ghelderode ne quitte plus sa "chambre à songes", entouré de troublants mannequins et de choses qui l’aident à vivre. Il n’est presque plus joué en Belgique, ce qui lui inspire une série de diatribes paranoïdes contre les théâtres de son pays. En revanche, il commence à avoir quelque succès marginal aux États-Unis, dont il se vante sans aucun sens critique. Il rédige encore quelques articles et une vingtaine de chroniques, mais il ne trouve plus la force de s’occuper des tomes VI et VII de son Théâtre chez Gallimard. Sa plus grande joie pendant cette dernière période est l’édition chez Marabout en janvier 1962, de Sortilèges et autres contes crépusculaires, grâce à son ami Jean Ray, qu’il considère comme un des meilleurs conteurs du monde.

Ce volume comprend un Index des personnes et un Index des textes de Michel de Ghelderode mentionnés dans les dix tomes de sa Correspondance qui couvre la période 1919-1962 et présente un choix de plus de trois mille lettres majeures, largement commentées et mises en contexte par Beyen.

L'Index des personnes recueille, outre les noms des plus de 500 correspondants publiés, un certain nombre de personnes désignées par des liens de parenté, par des périphrases ou par des appellations amusantes, des surnoms ou encore des sobriquets.

L'Index des textes de Ghelderode accueille également les projets, même ceux qui n'ont pas abouti. De plus, il considère comme des textes de Ghelderode les interviews qu'il a accordées, oralement ou par écrit.

GhelderodeIndex.jpg

Cet Index est enrichi de plusieurs cahiers de fac-similés de lettres et de dédicaces de Ghelderode publiés dans les dix tomes. Elles sont présentées dans l'ordre chronologique pour révéler la diversité de l'écriture et des mises en page de l'épistolier. Le lecteur découvre ainsi le plaisir qu'éprouvait Ghelderode à orner certaines de ses missives de curieux dessins, le plus souvent humoristiques et/ou érotiques.

Parmi les « lettres majeures » publiées par Beyen figurent de nombreuses missives de et à Paul Neuhuys. (1)

(À suivre)


Correspondance de Michel de Ghelderode. Établie et annotée par Roland BEYEN. Bruxelles, AML éditions, Collection Archives du Futur, Tome 10, 623 p. + l'Index, ill., 45 €. ISBN : 978-2-87168-069-7.

 

(1) Cf. Henri-Floris Jespers, 'Correspondance entre Neuhuys et Ghelderode', in : Bulletin de la Fondation ça ira, no 3, 2000, pp. 5-28 ; 'Michel de Ghelderode et Paul Neuhuys: témoignages d’une amitié' in: Lettres ou ne pas Lettres, Presses Universitaires de Louvain, 2001, pp.279-294.

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires