Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 03:23

 

En décembre 1949, Gérard Van Bruaene ouvre une nouvelle « boutique », Le Diable par la Queue, située au no 12 de la rue de l’Homme-Chrétien (ou Kerstenmannekenstraat) à Bruxelles,

une rue triste et abandonnée – près de la place Saint-Jean, à l’enseigne : « Gezottenvanapaiponmettegève ».(1)


La boutique sera rapidement rebaptisée L’agneau moustique. Une carte de visite de Van Brueane signale : « Expositions. Local offert gracieusement ». Et sur la vitrine on pouvait lire : « Consignation ».

BruaeneCinema1953.VERSOjpg.jpg

Van Bruaene distribuera en novembre 1953 un carton (format c.p.) mentionnant au recto

:

« Tout est affaire de bonne volonté ».

Cinéma « en famille ».

Projection de très petits films sans importance.

De pauvres images ne pouvant intéresser personne, je pense.

Limité à dix présences.

Zérar.

S'adresser à

L'agneau moustique

EXPOSITIONS CURIEUSES

12, rue de l'Homme-Chrétien

Bruxelles


Cette initiative de Van Bruaene (adepte tenace mais parfois brouillon de l'éternel retour...), remet en mémoire les séances cinématographiques (1925) du Cabinet Maldoror.

L'intervention de Zérar publiée au verso de ce carton peut être interprétée dans cette optique.

 

merde pour le cinéma parlant.

 

Deux compagnons, clair-semés dans la rue, avantagés du cœur et du cerveau, hommes de peines ou de peine quand-même, se voyaient volontiers – ô Constant – et, pour se nourrir, s'offraient les larmes de l'injure à la vocation, autant que le langage parfait, naturellementdans les bornes de la pensée propre à l'un et à l'autre, sans brusquer, sans recherches.

 

Cette nourriture ne suffisait pas.

 

Ces hommes de noble révolte ont été grossièrement assassinés, sans suite aucune, à la Foire Universelle des Faux-Monnayeurs.

C'est logique.

 

D'accord Socrate !

 

De Bonne Volonté cependant.

Zérar.

28 novembre 1953.

BruaeneCinema1953.jpg

Je reviendrai sur les séance cinématographiques du Cabinet Maldoror dans un prochain blog.


Henri-Floris JESPERS


(1) Translittération d’amateur du bruxellois: « Ge zaadt ervana paip on Mette geive » (en néerlandais : « Je zou er de pijp aan Maarten geven » ) : on en crèverait. Avec mes remerciements à feu mon ami Herman J. Claeys (1935-2009).

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans surréalisme
commenter cet article

commentaires