Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 16:04


Couverture dessinée par l'auteure

Petits Poèmes traduits de l'Iroquois d'Emma Lambotte – “achevé d'imprimer le 15 Janvier 1918” – parut chez Robert Protin à Liége.

Édouard Protin (1824-1884), imprimeur apprécié, mourut subitement, laissant trois jeunes enfants: Juliette, Robert et Emma. Sa seconde épouse poursuivra l'exploitation de l'affaire familale afin de la transmettre à leur fils. Imprimeur et éditeur, Robert Protin (1872-1953) se bâtira une solide réputation internationale comme cycliste sur piste: premier Champion du monde de sprint professionnel (Cologne, 1895), il sera détenteur de plusieurs records mondiaux. (Qant à Emma, fondatrice du Ladies Fencing Club d'Anvers, elle sera une escrimeuse hors ligne.)

Robert Protin servira d'éditeur à sa sœur: Écrits wallons de François Renkin (1912, dessins: Aug. Donnay), Étude sur Nicolas Defrêcheux, poète wallon (1916, illustrations: Aug. Donnay et A. Rassenfosse), Boutades (1917, une silhouette de l'auteure par Jacques Ochs), Mots d'enfants (1923, illustrations: Marcel Jaspar).

HFJ

De tout... un peu

 

Dans les bilans des sociétés anonymes, quand on fait le tableau, grâce aux “divers” et aux “profits et pertes”, les comptes balancent toujours merveilleusement.

*

Nous avons dans notre conscience le même balancier compensateur, le même régulateur; une faute que nous ne définissons pas se reporte au “divers”, et nous nous tenons quittes.

Quand on nuit à autrui, ce n'est pas toujours pour lui nuire, mais pour se soulager. Le chat déchire les tapisseries et nous égratigne pour se faire les griffes.

*

Les longues rêveries de l'écrivain ne sont pas toujours paresse.

C'est une forme de sommeil.

*

Ne pouvant participer à l'infini par la vertu, beaucoup y confinent par le vice ou par la bêtise.

*

Fuyons les gens qui racontent en détail leurs petites histoires; les gens qui piaillent. Les cris sont détestables; on entend déjà si mal quand on est seul.

Le temps que l'on perd, c'est bien réellement celui que les importuns vous font perdre.

*

Nous avons une telle horreur de la banalité, que nous afficherions des vices extraordinaires plutôt que de passer pour n'avoir que de médiocres vertus.

*

Je n'aime pas les femmes trop bonnes ménagères: cela comporte trop de gronderies, trop de journalières persécutions.

Emma LAMBOTTE

(Petits Poèmes traduits de l'Iroquois, 1918)

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires