Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 06:04

Identité(s) des francophones en Flandre. Pertinence de la problématique

et état de la recherche.

Il existe de nombreuses études sur la réforme de l’État belge et son impact communautaire, sur la francisation et puis la néerlandisation de la Flandre, ou sur la littérature flamande d’expression française. De même, de nombreuses composantes de la société, telles les minorités immigrées ou religieuses, ont fait l’objet d’études dans différents domaines académiques. Hormis une poignée de mémoires de licences, il n’en est rien pour les francophones en Flandre en tant que groupe(s). Pourtant, compte tenu de leur ancienneté, de leur influence historique et de leur importance numérique, une étude scientifique n’est pas superflue.

Une journée d’étude ‘Identité(s) des francophones en Flandre’ est un coup d’envoi global et nécessaire avant toute exploration ultérieure. Il nous paraît indispensable d’identifier le sujet avant de l’approfondir. Elle fournit un cadre scientifique au chercheur qui s’aventure dans le défrichement de ce terrain inexploré. Qui sont ces francophones qui habitent la Flandre? Comment sont-ils définis ou identifiés par leurs autres compatriotes, néerlandophones et wallons ? L’image que l’on en donne est-elle la même que celle qu’ils ont d’eux-mêmes ? Peut-on recourir à certaines théories sur les stéréotypes et les minorités ? Qu’est-il devenu d’eux depuis le dernier recensement linguistique de 1947 ? Quels sont les clivages philosophiques, politiques, géographiques (périphérie bruxelloise, région côtière, grandes villes flamandes, province), sociaux (noblesse, grande bourgeoisie industrielle, élites intellectuelles, ‘fransquillons’), liés à l’immigration (tel les juifs) mais également linguistiques (unilingue, bilingue, francophone récent ou depuis plusieurs générations) qui les séparent ? Est-il possible de cerner la francophonie flamande dans sa globalité ?

À travers ces questions il sera un jour tenté de sonder le rôle et la place réels des francophones en Flandre. Comment se profilèrent et se profilent-ils vis-à-vis des grands dossiers de l’histoire comme le mouvement flamand, l’utilisation des langues dans l’administration et l’enseignement ou encore la relation de la Flandre avec ses minorités pour ne citer que quelques possibilités. Il n’est pas exclu que, sur la longue durée, l’étude empirique de ce groupe précis nous conduise à une remise en question de la vision prédominante sur la genèse et la nature de la société flamande.

Programme

13.30 Mot de bienvenue

Emmanuel Van de Putte (président CEFF)

13.35 Introduction

Eric Laureys (administrateur délégué CEFF)

13.40 Pour une étude des stéréotypes, Flamands / francophones.

Anne Morelli (professeur d’histoire à l’ULB)

14.00 Les francophones de Flandre,

une identité errant entre le civique et l’ethnique.

Céline Préaux (administrateur du CEFF, aspirante-FNRS et doctorante en histoire à l’ULB)

14.20 De perceptie van de problematiek rond Franstaligen in

Vlaanderen door het ADVN als hoeder van het erfgoed van de Vlaamse Beweging.

Frank Seberechts (docteur en histoire et chercheur au ‘Archief, Documentatie en

Onderzoekscentrum voor het Vlaams-nationalisme’-ADVN)

14.40 Alliés ou ennemis ?

La place des francophones de Flandre dans les combats du mouvement wallon.

Chantal Kesteloot (docteur en histoire et chercheur au Centre d’étude et de documentation

guerre et sociétés contemporaines – CEGES)

15.00 Pause café

15.20 Een van de laatste bastions van ‘la Flandre bilingue’. De afbouw van de richting

Romaanse filologie in Antwerpen sinds de jaren 1980, in historisch perspectief.

Herman Van Goethem (professeur d’histoire à l’UA)

15.40 L'évolution des lieux d'habitation et de scolarisation du personnel

littéraire belge francophone de 1920 à 1960. Première approche statistique.

Cécile Vanderpelen (docteur en histoire et chargée de recherche pour le FNRS à l’ULB)

16.00 Une communauté en transit.

Profil sociolinguistique de la communauté juive anversoise.

Barbara Dickschen (licenciée en langues romanes, chercheur à la Fondation de la mémoire

contemporaine, collaboratrice scientifique au Centre interdisciplinaire d'étude des religions et de la laïcité - CIERL à l'ULB) avec une contribution de Veerle Vanden Daelen (docteur en histoire et chercheur postdoctoral à l’UA)

16.20 Débat et conclusions

*

29 octobre 2009

13.30 – 17.30 h.

Universiteit Antwerpen – Campus de la ville

Prinsstraat 13, local A107 (deuxième cour, entrée colonnade)

Informations : Eric Laureys - 02/519 5653 – eric.laureys@ceff-sfv.be

www.ceff-sfv.be

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans actualité
commenter cet article

commentaires