Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 17:04


Publié en 2001 à l’occasion d’une alléchante exposition de dessins et de collages de Paul Joostens (1889-1960) à Anvers, l'album commémoratif Gesneuveld ! Tegen wil en dank en zoo onbekend fait également droit à Joostens l’écrivain, reprenant entre autres, sans commentaires ni justification, L’histoire de Mérinof et Mérédoc ou des Hérodes selon le genre humain.

Datant de 1925 et dédié “au dernier comte de Lautréamont : Geert van Bruaene” (1891-1964), animateur du Cabinet Maldoror où Joostens exposa en janvier de la même année, ce texte quasi légendaire ne fut finalement tiré qu’à nonante exemplaires aux éditions des Lèvres nues à Bruxelles (animées par Marcel Mariën), en 1969.

Les dessins satirico-érotiques reproduits en pleine page illustrent de manière significative les obsessions sexuelles du peintre, évoquant souvent une triste hantise mécanique sinon mécaniste : apanage des machines célibataires — Duchamp et Kafka (In der Strafkolo-nie) —, et des machines fantastiques de Picabia; épures rationalisées d’une désolante réalité intime.

Les éditions Ça Ira publièrent en 1922 Salopes. Le quart d’heure de rage ou Soleil sans chapeau (145 exemplaires, 23 pages) et la Vierge boréale (1939, 112 exemplaires, 40 pages), ainsi qu’une monographie de Georges Marlier consacrée à Joostens, L’œuvre plastique de Paul Joostens (1923).

Paul Neuhuys consacra une monographie à l’“Empereur romain déguisé en vagabond” (dixit Hubert Lampo), parue chez Elsevier en 1961. La même année, il publia dans le premier cahier des Soirées d’Anvers le “Journal de Paul Joostens 1933”, suivi, dans le neuvième cahier (1964), du “Temps des souvenirs” de Mado Millot, l’ex-épouse de Joostens, qui s’en prend d’une manière corrosive à Michel Seuphor.


Henri-Floris JESPERS


(Paul JOOSTENS, Gesneuveld ! Tegen wil en dank en zoo onbekend,Antwerpen, Antiquariaat Rossaert, 2000, n.p., oblong. Tirage limité à 500 exemplaires numérotés, 1.500 BEF)

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans arts plastiques
commenter cet article

commentaires