Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 19:53

Il faut être reconnaissant à René Fayt, conservateur honoraire de la Réserve précieuse des bibliothèques de l'Université Libre de Bruxelles, d'avoir réuni et présenté les lettres (1922-1934) de Pascal Pia (1903-1979) à Franz Hellens (1881-1972). Fourmillant d'allusions au Disque vert, aux titres qui l'ont précédé ou suivi, ainsi qu'à leurs nombreux collaborateurs, cette correspondance éclaire tout particulièrement l'étendue du réseau littéraire du jeune Pascal Pia et le fonctionnement de celui de Franz Hellens. Mais surtout, comme René Fayt en émet le souhait dans son « Liminaire », ces missives permettent « de mieux connaître la déconcertante et séduisante personnalité de l'auteur [...], l'énigmatique Pascal Pia ».

*

Contrairement à ce que suggère René Fayt (p. 14), ce n'est pas par son ami Eddy du Perron (1899-1940) que Pia fit la connaissance de Paul Neuhuys (1897-1984) et qu'il collabora à Ça ira. En effet, les premiers contacts de Pia avec Ça ira datent de septembre 1921, et la première rencontre de Pia avec Du Perron se situe en mars ou avril 1922. En fait, Pia connut Paul Neuhuys à Anvers en septembre 1921 et collabora à Ça ira, dont il sera le dépositaire à Paris à partir du numéro 17 (mars 1922). Mais ce fut en effet grâce à Du Perron que Pia connut Paul van Ostaijen (1896-1928) « un sympathique poète, de nationalité belge et de langue batave ».

*

Les lettres de Pia à Paul Neuhuys (1897-1984) sont inédites à ce jour. Antérieures à celles adressées à Hellens, ces longues missives sont révélatrices à plus d'un titre. Elles expriment non seulement des opinions critiques tranchées sinon acerbes sur les contemporains, mais nous renseignent également sur les sujets qui occupent Pia en 1921-1922 (le tabac et ses usages, le Pimandre, Basile Valentin, Bernard le Trévisan, Brunetto Latini, Pic de la Mirandole, Marsile Ficin, Paracelse, Jérôme Cardan, les vieux alchimistes et astrologues, les romanciers érotiques romains...) .

Il y est aussi question – comme dans la correspondance éditée par René Fayt – du projet de publier Poétariat ou L'immorale Vie de Safran Corday de René Edme aux éditions Ça ira. Après la mort de ce poète, sa femme demanda que le livre ne parût point. Il fut fait selon sa volonté et elle détruisit le manuscrit original. C'est à Georges Schmits que nous devons la publication de ce texte aussi remarquable qu'encore largement ignoré. (René EDME, Poétariat ou L'immorale Vie de Safran Corday. Avant-propos par Georges Schmits. Préface par André du Bief. Éditions Complément [Complément à la bibliothèque de Pascal Pia], s.l., 1982. Tirage: trente exemplaires sur Hollande van Gelder et nonante exemplaires sur papier offset.)

*

Les 38 missives de Pascal Pia à Maurice van Essche (1890-1964), échelonnées du 7 septembre 1921 au 20 janvier 1923, sont conservées aux Archives et Musée de la vie culturelle flamande (Letterenhuis-AMVC) à Anvers. Les douze lettres à Paul Neuhuys (échelonnées du 7 septembre au 27 mars 1974) reposent dans les archives de la Fondation Ça ira. L'AMVC conserve également les copies de 35 lettres de Van Essche à Pia. Je n'ai pas encore localisé les lettres de Neuhuys à Pia. C'est là le chaînon manquant. La publication de ces correspondances, à laquelle nous nous attachons, permettra de déterminer de manière décisive la chronologie exacte des contacts de Pia en Belgique.

*

Publiant et annotant avec toute l'érudition que nous lui connaissons les lettres de Pia à Hellens, René Fayt contribue à éclairer le rôle de passeur de Pia, Satrape du Collège de 'Pataphysique, personnage combien attachant, joyeusement mystificateur, intellectuel intransigeant mais effacé, et qui a – je dois le reconnaître – toujours hanté mon imaginaire. Ami de Malraux, de Du Perron et de Camus, loin des feux de la rampe, il incarne toute la rigueur détachée qu'exige la passion de la littérature – maîtresse ingrate et implacable dont il ne faut attendre aucune faveur.

Henri-Floris JESPERS


Pascal PIA, Au temps du Disque vert, lettres à Franz Hellens (1922-1934). Texte établi et présenté par René FAYT, Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC), s.l., 2006, 108 p., 20 €. ISBN 2 – 908295-80-6.

Quelques repères:

À propos de Pascal PIA:

Georges SCHMITS, 'Pascal Pia et la Belgique', in: Jean-José MARCHAND, Marcel ARLAND, Marc BERNARD et al., Pascal Pia, Paris, Les Lettres Nouvelles Maurice Nadeau, 1981, pp. 31-58.

À propos de Maurice VAN ESSCHE:

Henri-Floris JESPERS, 'Maurice Van Essche. Dossier provisoire', in: Bulletin de la Fondation Ça ira, no 22, 2ème trimestre 2005, pp. 9-42.

Henri-Floris JESPERS, 'Maurice Van Essche. Dossier provisoire (II)', in: Bulletin de la Fondation Ça ira, no 24, 4ème trimestre 2005, pp. 2-37.

À propos d' E. Du Perron:

Henri-Floris JESPERS, 'Du Perron à Bruxelles', in: Bulletin de la Fondation Ça ira, no 23, 3ème trimestre 2005, pp. 1-5.

Kees SNOEK, 'Eddy du Perron et Odilon-Jean Périer: un réseau de relations littéraires dans les années folles', in: Bulletin de la Fondation Ça ira, no 23, 3ème trimestre 2005, pp. 6-35.

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires