Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 06:27

Paul-Gustave van Hecke inspirateur en premier, père spirituel et inventeur du style de Norine”, dédia son recueil Poèmes 1920-1923 (Anvers, éditions Sélection, 1924) à sa compagne Norine. Tout comme comme Paul Joostens et Paul van Ostaijen, Van Hecke était entiché du septième art. Van Ostaijen n'aimait pas Van Hecke. Il le considérait comme un “agioteur littéraire” et s'exclamera en conclusion de sa critique particulièrement acerbe de Poèmes 1920-1923: “À bas le modernisme métèque” (Vlaamsche Arbeid, XV, 1, janvier 1925, pp. 30-34).

Le poème “Cinéma” (pp. 90-91) est prémonitoire: après la Seconde Guerre mondiale, Van Hecke lancera le Festival du Cinéma de Bruxelles et sera distributeur de Pathé en Belgique.


Cinéma

Mes parents

Plus que moi fervents

Des épisodes par kilomètres

En veulent pour leur argent

Et ainsi respectent leur habitude et la mienne

En m'emmenant dormir au cinéma.


Soudain

Enfin

Dans ma boîte crânienne

Au milieu de la séance

Aiguë jouissance

J'ai mal à l'imagination

Déclic de silence

Dans ma tête à l'abandon -

Le dernier film remue

Buées et vibrations perdues

Dans le gris de mes yeux

Qui plus loin que l'écran

Sont déjà avec eux:

Agfa

Ali-Baba

Monte-Cristo

Charlot

Keraban

Nick Carter

Fatty

Caligari

Tom Mix

Le siffleur tragique

Le grand inconnu

Le maître du rail

La terre du diable

Marianne la femme aux seins de cuivre

Ou l'empoisonnement par le vert-de-gris

Et la main coupée pour la bague-mystère

Qui toute la nuit dernière

A tracé des mots animés

Sur mon sommeil agité -

Cinéma cinéma cinéma Pathé!

Paul-Gustave VAN HECKE

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires