Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 00:13

L’œuvre publiée de Marie-Jo Gobron se clôture par un solide recueil de cinquante-cinq poèmes en néerlandais, Onder de maretak (2001, Sous le gui), auquel le philologue Luc R.C. Deleu consacra un bel essai, De ayatana's in de poëzie van Marie-Jo Gobron (également à télécharger sur www.mariejogobron.com).

*

Marie-Jo Gobron dédia un poème à son fils cinéaste (voir : www.alcyonfilm.com).

 

La danse du cameraman

 

Libellule glissant sur l’eau,

tu danses,

un aigle sur l’épaule ;

à la rencontre

de la lumière,

de la surprise

et de l’éclat

d’un instant de grâce

et ton corps se balance

si légèrement

qu’on le voit se mouvoir

comme en rêve bouge

une image.

Mais c’est lui, Jean-Noël, qui a fixé l’image de Marie-Jo et de Roger Gobron, réalisant Portrait de mon père aquarelliste (1987) et ce surprenant Portrait de ma mère poète (2008).

 

www.alcyonfilm.com

Henri-Floris JESPERS

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira!
commenter cet article

commentaires