Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 22:15

Dans ses mémoires, Paul Neuhuys évoque Paul Colinet, « un homme de 1900 »,

Une figure verlainienne avec quelque chose de la fraîcheur douillette et démodée de Benjamin Rabier. Une poésie à chapeau buse. Colinet, que j’appelais volontiers Paul Colinet d’Arquennes tant je lui trouvais de noblesse, était un Wallon épris de la langue flamande. Il en caressait à ravir la plasticité dans de courts poèmes ductiles qu’il nous lisait en articulant savoureusement chaque syllabe : « De metser was vergeten de muren van het huis op te bouwen » (Le maçon avait oublié de construire les murs de la maison).

Colinet était en effet parfaitement bilingue. Après son décès, des poèmes en néerlandais ont été trouvés parmi ses papiers. Marcel & Gabriel Piqueray les confièrent à Paul de Vree (1909-1982) qui les publia en 1960 dans sa revue De Tafelronde (1953-1981).

Mentionnant l’illustrateur Benjamin Rabier (1864-1939), créateur de « la vache qui rit » (« la Wachkyrie »), Neuhuys évoque discrètement les dessins de Colinet.  

"Euphuisme, marinisme, gongorisme ou préciosité surréaliste ? », Neuhuys aimait assez cette image de Colinet dans Les Histoires de la lampe :

À l’angélus du soir, pris d’un besoin urgent, j’arrose le cénotaphe de l’hamadryade et sur le réséda du point de chute, mon œil pinéal, cabotant en berne, désagrège la lettrine d’une élégie.

HFJ

Les éditions La Pierre d’Alun annoncent la parution dans sa collection du cinquantième deuxième livre, Les moustaches absolues textes et dessins de Paul Colinet et Marcel Piqueray, préface de Xavier Canonne.

Cet ouvrage de 80 pages, au format 16,5 x 22,5 cm est tiré et numéroté à 600 exemplaires vendues au prix unitaire de 32 €.

Éditions de La Pierre d’Alun, 81 rue de l’Hôtel des Monnaies, 1960 Bruxelles.

Tél. : 537 65 40

Commandes par versement au compte  numéro 068-2027823-65.

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires