Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 18:44


Du samedi 15 au vendredi 28 septembre 1951, Wout Hoeboer (1910-1983) expose 29 tableaux et 18 dessins dans les salles B + C de la Galerie Saint-Laurent, 12 rue Saint-Laurent à Bruxelles.

Liste des œuvres:

Sous le pseudonyme « Williams », Wout Hoeboer rédigera une « Introduction » à son exposition. Les exemplaires de ce feuillet plié étant rarissimes, nous publions ici ce texte dans son intégralité.

 
La forme est exprimée dans l’art pictural suivant l’inspiration du peintre, pour arriver à produire ses impressions les plus indépendantes. L’art pictural permet différentes formes sous différents caractères, assemblés en harmonie ou en opposition. De là découle que les formes extériorisées ne doivent pas nécessairement reflèter la réalité, mais peuvent représenter des formes-pensées. Ceci ouvre la voie à la liberté d’expression et donne aux travaux leur fonction personnelle.

Elle provoque une situation, apporte une émulation personnelle, peut se maintenir, et être en liaison avec l’abstraction.

Chaque forme aura son droit d’expression lorsqu’elle est combinée à d’autres formes plus actives ou passives.

Ensemble elles rempliront le rôle qui leur est dévolu. L’idée et la forme, chacunes très différentes à tous points de vue, détermineront la tension émanant de l’œuvre.


Représenter des formes-pensées ?

En 1901, les  théosophes Annie Besant et C. W. Leadbeater publient un volume largement illustré, produit de leurs investigations clairvoyantes, Thought Forms, qui connaîtra de nombreuses rééditions et sera rapidement traduit en plusieurs langues. La version néerlandaise, Gedachtenvormen, paraît en 1903, la version française en 1905: Les Formes-pensées.

L’analyse de forme et de couleur de Mondrian, Théo van Doesburg et Janus de Winter fut influencée par cet ouvrage largement commenté dans les milieux artistiques hollandais. Quant à Wassily Kandinsky, Gedankenformen (1908) constitue indéniablement l’une des sources de ses travaux.

L’emploi par Hoeboer du terme « formes-pensées » ne peut être fortuit...

Henri-Floris JESPERS

A propos de Hoeboer, cf. le blog du 21 mai.

Visitez également le blog de la revue Connexion (voir le lien)

www.mededelingen.over-blog.com

et

www.wouthoeboer.org/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans arts plastiques
commenter cet article

commentaires