Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 17:25

La 34ème livraison du Bulletin de la Fondation Ça ira sort de presse la semaine prochaine. Dès nos premières publications, nous nous sommes attachés à situer l’œuvre et les activités éditoriales de Paul Neuhuys dans le contexte des mouvances littéraires et plastiques de ce qui fut qualifié dans les années vingt du siècle passé d’ « esprit nouveau », sans pour autant négliger les « avant-gardes » contemporaines, nettement pressenties par Neuhuys – de Dada à la poésie concrète et sonore. N’est-ce d’ailleurs pas grâce à sa perspicacité  – où devons nous dire : grâce à sa nonchalance appliquée, à son application nonchalante ? – qu’il nous a été donné de tracer des itinéraires reliant Clément Pansaers, Paul van Ostaijen, E. L. T. Mesens, Odilon-Jean Périer, Jean Cocteau, Eddy du Perron et Michel de Ghelderode à Pierre Garnier et Henri Chopin, en passant par André Blavier et Édouard Jaguer. Dans ce contexte, des acteurs soi-disant mineurs, mais non moins influents,  tels Maurice Van Essche, Willy Koninckx, Paul et Freddy de Vree furent évoqués.

C’est dans la même optique que nous consacrons un dossier à Maurice Gauchez, animateur omniprésent et déjà contesté dans les années vingt, poète et romancier bien oublié aujourd’hui, mais dont les activités débordantes ne furent pas sans influencer le coloris et la tonalité de la vie littéraire en Belgique. Il eut l’incontestable mérite de donner une tribune à Michel de Ghelderode qui, bien sûr, le reniera.


Pierre-Louis FLOUQUET, Michel de Ghelderode, bois gravé, 1928

En publiant un article de Paul Neuhuys consacré au Feu sur la banquise, un recueil de Léon Chenoy illustré par Pierre-Louis Flouquet, ainsi qu’un article de Chenoy à propos du Zèbre handicapé de Neuhuys, illustré par Floris Jespers, nous complétons le dossier du Bulletin 32 consacré à Chenoy, poète et critique injustement oublié.

Les « Notes de lecture » sont consacrées à Henri Chopin et à Geert Van Bruaene, et dans la rubrique « En bref » nous croiserons Clément Pansaers, Wout Hoeboer et Paul Van Melle.

En page deux de couverture, nous répétons chaque trimestre que Paul Neuhuys présageait la « sorcellerie électronique ». C’est dans cette logique que le blogue de ça ira a été créé le 27 janvier. Depuis, il rassemble 137 articles.  Inscrivez-vous gratuitement à la « newsletter ». Ainsi, vous serez immédiatement avisé par courriel de la parution de chaque nouvel article. Si vous désirez  faire diffuser une information ou placer une communication ou un commentaire, n’hésitez pas à nous contacter : hfj@skynet.be.

Signalons enfin que deux joueurs viennent renforcer notre équipe : le romaniste Rik Sauwen, initiateur de l’étude de dada en Belgique, et l’historien Robin de Salle, animateur de la revue Connexion.

Au sommaire :

Paul NEUHUYS, Mai 68.

Paul NEUHUYS, Le Fric et l’Afrique.

Léon CHENOY, Le Zèbre handicapé de Paul Neuhuys (1923).

Paul NEUHUYS, Le Feu sur la banquise de Léon Chenoy (1925).

Henri-Floris JESPERS, Dossier portatif : Maurice Gauchez & Paul Neuhuys.

Maurice GAUCHEZ, À la recherche d’une personnalité (1928).

Notes de lecture : Henri Chopin ; Geert Van Bruaene.

En bref: Paul Van Melle, Wout Hoeboer, Clément Pansaers, le Théâtre de l’Homme.

 

Pierre-Louis FLOUQUET, Maurice Gauchez, bois gravé, 1928

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans littérature
commenter cet article

commentaires