Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 20:00

Depuis longtemps, Paul Van Melle avoue qu’il ne lit plus de quotidien et à peine quelques hebdomadaires. Il se limite à des revues scientifiques (« pour autant que les comprenne ») et aux littéraires et artistiques (« qui me passionnent »).

La relativement neuve Connexion 14 est un bon exemple, car elle parle (et cela ne concerne que moi et mes souvenirs) d’événements qui un jour feront l’histoire de notre temps et qui nécessitent de la part des rédacteurs de longues et difficiles recherches, que je lis avec délectation sous des signatures que j’apprends à connaître mieux, comme Henri-Floris Jespers qui consacre un dossier parfait au « général situationniste » Piet De Groof, qui me ramène une fois encore à ce quartier « Gabrielle Petit » si riche où je trouvais, dans les années 1960 à 1970 surtout, un nombre imposant d’artistes (et même parfois de politiques) dont il faudra se souvenir quand on écrira l’histoire des avant-gardes : Van Loock, Jacques Antoine, Christian Dotremont, le « colonel » et tant d’autres, aujourd’hui devenu des classiques ou presque et qui occupaient des lieux qui doucement renaissent après long abandon.

De gauche à droite: Piet De Groof, Henri-Floris Jespers, Hendrik Carette (2000)

En couverture de ce numéro d’ Inédit nouveau (no 223, juin-juillet-août, 62 p.), un dessin à l’encre de Chine, pastiche de caractères japonais de Lucien Meys (1936-2004), que Christian Dotremont appréciait. Lucien Meys est l’auteur d’un album Le beau pays d’Onironie, de scénarii pour divers dessinateurs de bandes dessinées et illustrateur attitré de la célèbre collection « Marabout Flash ».

 

Inédit nouveau, avenue du Chant d’Oiseaux 11 , B 1310 La Hulpe.

Participation aux frais : 35 € pour 10 numéros de la revue (8 de 32 pages, 2 de 62 ; ne paraît pas en juillet et août).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira! - dans situationnistes
commenter cet article

commentaires