Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 18:35

Au Théâtre-Poème, 30, rue d’Ecosse, 1060 Bruxelles.
jeudi 24 avril 2008, à 20h30,


À l’occasion de la publication chez Allia de son essai Piet de Groof, le Général situationniste, Piet de Groof s’entretiendra avec Anatole Atlas, Gérard Berréby et Laurent Six.

Aux éditions Allia, depuis un quart de siècle, se tiennent les archives d’une guerre oubliée. Que le concept critique de Spectacle, par exemple, ait été forgé par Marcel Mariën et Paul Nougé, dans une revue belge où parurent les premiers textes situationnistes, il est loisible à chacun de le vérifier grâce à la précieuse réédition des Lèvres nues. C’est le mérite historique de Gérard Berréby, fondateur de cette maison, d’avoir mis à la disposition du public les documents lui permettant de s’orienter dans l’écheveau des mouvements nés sur les ruines du surréalisme. Car l’histoire des avant-gardes ne s’aventure guère au-delà de la première moitié du siècle vingtième, s’il faut en croire la légende officielle. Tout au plus le consommateur de marchandises culturelles est-il avisé d’un rayonnage littéraire estampillé Tel Quel, et quand les vitrines exhibent le cadavre empaillé de Cobra, c’est pour signaler que le contenu de la poche à venin se vend en fioles à la boutique du musée. Philippe Sollers n’a-t-il de cesse d’en référer à un certain Guy Debord ? Asger Jorn, en compagnie de ce dernier, lança-t-il une manœuvre de débord ayant eu vocation de confondre, au-delà d’anciennes frontières, les destins de l’art et de la révolution ? Ces nouvelles, vieilles de cinquante ans, n’ont toujours pas franchi le seuil des entendements médiatiques, ministériels et universitaires. Ainsi chacun va-t-il répétant le lieu devenu commun « Société du Spectacle », sans que quiconque éprouve le besoin d’aller voir quelles multiples quêtes – pratiques et théoriques – sont à l’origine d’un tel cliché. Car il faudrait n’avoir pas oublié Marx et le chapitre du Capital relatif au caractère fétiche de la marchandise, Adorno et Walter Benjamin, Georg Lukacs et Bertolt Brecht, ce qui est beaucoup demander. D’où la fatale inexistence d’une œuvre contemporaine qui entendrait porter un regard critique sur la dernière des avant-gardes et montrer l’imprégnation situationniste à tous les étages du labyrinthe sans issue nous tenant lieu de civilisation. De quoi parlez-vous ? Circulez... La circularité même des circulations idéologiques, voyons, vous ne prétendez tout de même pas la mettre en question ?
Voici qu’un livre paraît à la périphérie du dédale, projetant jusqu’en son cœur un éclairage unique sur l’enquête menée par mon double Anatole Atlas, comme auteur de brochures et comme personnage de fiction. L’oxymore parfait du titre, qui associe le plus haut grade militaire à l’adjectif ayant qualifié la plus radicale des rébellions libertaires, cet oxymore nous en avertit d’emblée : Le Général situationniste offre une plongée dans l’antre du Minotaure. Une part d’ombre intrinsèque à l’histoire du dernier demi-siècle s’en trouve, non pas dissipée, mais entourée, grâce aux révélations de cet officier belge attaché à l’OTAN – Piet de Groof – qui fut l’un des premiers agents de l’Internationale situationniste en Belgique sous le pseudonyme de Walter Korun, tout en poursuivant une carrière hautement galonnée. C’est, pour l’essentiel, une affaire de manipulateurs manipulés que les relations entre Debord et de Groof, telles que les entretiens de ce dernier avec Gérard Berréby en éclairent l’étrange teneur. Le rôle de fantoche utile tenu par Korun-de Groof est avéré d’emblée dans une lettre de Guy Debord, où notre militaire est cité comme l’un des principaux « dirigeants de l’Internationale », et l’un des concepteurs du fameux Rapport sur la construction de situations, manifeste initial de l’I.S. Dois-je feindre la surprise ? Selon mes propres intuitions romanesques, l’acronyme en question relie non sans humour deux zones de la culture du secret : celle qui entend sous ce sigle Intelligence Service, et celle ayant couramment désigné par ce nom de code une organisation clandestine dont l’action, en Mai 68, put déplaire à toutes les autorités, sauf à l’Ambassade américaine de Paris. (Ma traduction personnelle en est depuis plus de vingt ans Internationale Simulationniste : je m’en explique ailleurs, si l’on veut bien y aller voir) L’exploration minutieuse, et sans précédent, menée par Berréby de la genèse d’un mouvement subversif, nous conduit à découvrir, dès les origines autour de la galerie Taptoe, quels réseaux d’influences occultes se tissèrent dans la capitale de l’Europe, au nom de la Liberté de l’Art, pour dissuader les créateurs de s’aventurer vers de trop fâcheuses préoccupations sociales. Notes sur la jeune peinture en Belgique, texte signé Walter Korun, semble ainsi traduit de l’américain pour condenser, dans un style hilarant, les thèmes idéologiques du Monde Libre au temps de la Guerre froide. (Il fut d’ailleurs prouvé que les services de la C.I.A., dans les années cinquante, pour s’opposer au réalisme socialiste de sinistre mémoire, favorisèrent sur les deux rives de l’Atlantique maintes entreprises culturelles expurgeant l’art de toute référence au monde réel, voire à la forme humaine : on peut rêver de ce qu’eût créé Asger Jorn s’il avait suivi son inclination première, qui était de suivre les traces de James Ensor). Il n’est donc pas jusqu’au peintre Roger Somville que l’officier de l’OTAN, déguisé en contestataire, n’eut mission d’intimider lors de certaine occupation du Palais des Beaux-Arts. Au détour de la conversation, Piet de Groof n’avoue-t-il pas son ignorance en matière artistique lorsqu’il prit ses fonctions dans une avant-garde ayant eu pour slogan la mort de l’art ? Quand, lors de l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958, Walter Korun agit en service commandé, sur ordre d’un Guy Debord planqué, pour organiser tel célèbre scandale dans les milieux de la critique, et qu’il s’en dédouane sans peine auprès de la Grande Muette, l’on imagine trop bien les systèmes de hiérarchies parallèles, d’apparence antagoniques, auxquelles obéissait le futur général de Groof. Gérard Berréby ne manque pas de signaler, toujours en finesse, le jeu complexe de dédoublement chez son interlocuteur, mais aussi un « phénomène d’identification » de Guy Debord à son égard, la stratégie militaire ayant caractérisé les ultimes règlements de comptes au sein de l’I.S., et notamment l’exclusion rien moins que martiale de Raoul Vaneigem. C’est donc une ironie enjouée qui imprègne le fil d’Ariane de ces entretiens : « Mon général, permettez-moi d’avancer que vous êtes un peu un cas à part ! »
Il en ressort, pour le lecteur le moins soupçonneux, qu’un officier supérieur au service de l’OTAN s’acquitta, dans l’intérêt d’on ne sait plus trop quelle révolution, d’une délicate mission sur terrain inconnu.
Consignée dans les archives d’une guerre oubliée.

Jean-Louis Lippert

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

daniel rené villermet 31/03/2018 16:37



Daniel René Villermet
29 Janvier, 13:31 ·

DGRSC L’ART

-à paris j'ai fait une 100n de fotos, SDF 1/4tons sur grilles d'aération tromé, co1 de portes, squares dont “pol p1lev“, trottoirs, couchages sacs, couvrtures de survie, tentes méd’c1 du monde... les exposer

-je crois, j'eu pu être Zadiste, medef/patrons 100 coeur après en avoir chier en usines à engrsc ça des dcnnies 1984 à 1987 SDF franss d’en bas, chômeur 1digent, puis “gcris“ mes mémoires, j’saie, handicaps/obstacles dont la 100sue 1% censure les 1fos horreurs écolojco/économic, et les titres noms des gu1des j "dormais" si pas “vrrou de brcy“ par le pueur/tueur proprio, "LA R5 Blanche" ; gars "blanchot moris" en eu une, je songe raison pour laql je l'ai bi1 vendu 100 connaitre ni moris ni sa litrature ou, "LA 2CV", "LA 4L", "l'austin" "andré breton" une pocda, écrit français popu po1 ample du voleur volant de continent l'otre, o lieu de fr à bras raccourcis à boulimic obez orjac 1tense conso d'avionnic fr le contrr et le kérozn le tax'c 1 max, 1pratif lsc le ptrole dans ses poches et otres albrta bitumineux sables ….

-tant bi1 qe mal je relis "l'austin", lisant une star litrr j’orais du q 0 blm, "l'austin" nécssite 1 toilettage, qi ne sont pas mes choix (style) coqilles, accords vrbes, fotes orto, s1taxe, réptitions, vilbreq1 en lieu et place de pot dchap' obe de réactor en lieu et place de tr1 d'attrrissage, cruciales piss dfectueuz sur’t nuc epr flamanville et tout à côté piscine la hague à ci’l ouvrt, kzi tous laids réactors franss organes dfectueux risqe de dfecqer, malez sociét “macron“ ne le résout le creuz, avec idm le trou du q du nuc à Bure, song, sous-tnors et tnors des grands partis en fumée, prétendent cela résoudre tout en 100 mettant 1 max dans les coffres + grand q’1 homme et otres PF, de rats leurs 1postures des dcnnies a finit par, l couvait sous les gouvrnements, gnérer la macronie/dictature des banqiers avec ordonnanss-dcrets-arrêt-49.3 et cie de crs/gm-bac ! - oui pour le dire “la macronie“ est une dictature, avorton des réjmes otoritr précdents manifstantes-ts éborgnées-és, 1juriées-és, tabac, tuées-és, violées-és, refus de l’aéroport NDDL réprimé, Sivens, Nuit Debout, triangle des Gonnss, trou de Bure, europa-city, loi travail, NE TRAVAILLEZ JAMAIS !! “guy debord“, y’a qe le 1%, milliardr, cac 40, mps, paradis fiscox, cols blancs, banditisme grand q’en profitent, fainéants en mm temps chômeurs en vacances retrait toute 1 vie qi va avec SDF luxe

-mes rreurs 1volontr liées à éduc' combinées à posture FONETIC texte + q'encombré, é3 trottoirs blvil paris motos vspas, centrale blvil/loire o chode flore/fone meurt .edf. à l’ouest dménage sec viz à “bâtir“ à blvil/loire 1 piscine pour ses dchets nuc o lieu d’arrêt d’en vomir de viser le bi1 être du beaucouple, supr-mar croulent sous des multitudes de produits fabriqés par l’sclavage modrne en très très grandes cries trucs inutiles empoisonnés dangereux dont portables, poires, pantalons, poulets, po1ssons de contrôleurs de billets de transports, potimarrons, parapentes, patates, panoplies, palme huile, parapluie, pamplemousses, pantografes ….

_-idm sens je pige plus de tr1 de mots, et de tr1 de mots oublié d'f.a.c après modif', dcouvrtes et FONETIC vrdoyante o fil de l'écriture ox drni'r pages + de 1000 écriture akdmic en feraient 4000, ne sont pas à 789 1ères, "l'austin" mini oto mots s1plifiés, dire tweet-nano-haïku s'rait lo1 le bouchon pouc, dans "l'austin" 0 majusqle 0 ponctuation 0 chapitre trucs ra6tes violents existent pas dans la vie et la nature, _la litrature_ parf1 de mort 1vent pour les riches compt gross sous volés, 100tendent a.v lézartistes et de la plume plument le salariat sens tripalium, avec ans d'usines à engrsc la sociét ma fille Aurore Schatzman Danseuz Contemporn pas con du tout gnie et talent or, compagnie ne fonde pas _NON !_ étoffe de grande corégrafe, _et ponctuation remplac par mots lég en n/lettres comble pas le "vide" lettres en mo1 mots rstr1, prspectives à bl et bi1 inoffensives exprimentations

-petite litrature mode dcrire va avec vie ordinr, "l'austin" en FONETIC légende de "la joconde" de "duchamp marsl", dkpante écriture l'akdmic dgrsc, LE NOM DE LA LETTRE SUFFIT, économie arbres encre frais de travail temps 01010101... après "le nom de la roz" "humbrto éco", la légende à marsl rime ou pas avec kpitalisme q’1porte, légende d’une image, ceci n’est pas une bacchante, écolos ox moy1 sofistic tecno polluants leurs i-d ils diffuz, sa légende rime pas a-v droits d'oteurs brevets, brev'tage du vivant, secret et des affr, partitions zic savante du grandissimox .p.boulez. écho des plants de sous-mar1 atomic façon , "boulez" tjrs en colr en boule, le boulez de pierre lourd à trner, façon de port sa croix, de la boule / netpla de - en - ses trri1 à l'aise cyclones tempêtes tornades typhons dqplée kpacit à dtruir ....

-je me souvi1 à 5ans joué à la ptanqe à colombes ville de banlieue parizi'n, av pierrot, sait pas tenir les boules, je jui apprends à poser ses petits doigts crochus joufflus sur les mi’n, à ses dbuts, a encore pas fait fortune, cela s’passe o p’tit jard1 public du bout de la rue des sazi'r, près des >  o bord de 3 communes asni'r, bois-colombes, gnvilliers, ce pierrot là, n'eu pas craché sur 1 srvis militr unnivrsl à dvorer les beaux jeunes, présage de guerre éliminés pour le compte, dont ils vivent ils voient 1 coût mo1dre avec la gu’r qe résolution sociale, le cac 40, les actionnr, les milliardr, le 1%, les paradis fiscox, pliée 7 frange parasitr se fera pas 100 q’employées-és applle . google . facebook . 1stagram . orange . bouygues etc …. exploit sclaves bataillent contre leurs exploiteurs, j’apprends, ces organismes parasitr et amazon etc… dit big-data gueule frme ta grande google -le gogo- m’1trdit d’uz de , chang de boite ml frmer melox

-réduc' à "marsl" légende de sa "joconde" miniatures du moy1-âge d’amazonie têtes réduites... rit moqeur limite ra6te de "léonard de vinci" itali1, réduit sa joconde ogment moustaches y p1, "frida klot" marsl connssait ? la moustache de sa Joconde a pu in-vitro lors de son cjour à bedon de sa maman lui + dvelop le 6tm pileux sous le nez, les hommes eu dans l’nez, -légende à marsl rime, 5 mots s1plifiés -elle a chaud au cul- -lhooq-, à dessous des moustaches ses 5 mots collent à 7 orifice, krikture la langue fran16 écrite, akdmisme ridiqlisé navet djà pas b’zo1 de ça, qd les bl dames
“voltairine de cleyre“ 1886/1912 et “anna mahé“ 1882/1960 dfendir
la s1plifiktion de l'écriture “duchamp marsl“ 1887/1968 à dada, et puis école côté beaucouple + en + mal en po1 et à macron les kss'roles cirqlez y'a ri1 à voir dit l'ex ministre finanss "michl sap1", clecssion à l'univrsit bac réformé sur mesure pour mrdef/banqiers, grandcoles de + en + d’€ produit noyotant les laides 1-2stitussions structures de la sociét, de - en - d’enfants du beaucouple, jusk qd l'é1/4 se creusera biodivrsit/social dtruit, pour c’qe font ces rares du reloud savoir clones des blancs cols, noms à partiqles, medef, clones des hsbc actionnr.... et de fraiseur métallo à ministre dgnérs100s réussite msse mssie 2 s nazis …. brégovoy suicid ql victoire !!! qi sait si marsl son urine buvait, et sl de son chi1, se les 1jectait vn, de la chance allé blanc de po en améric tl cc, _urine_ o fil de l’art passe par rembrandt, picksso, d’otres firent avec l ? puis son urinoir, andy warhol urine sur sa toile p1gre p1tre uz pas de ses wc o économiz, son papa avait-il connu marsl ? sl et urine avoue du craché “ktrine m“ pic dans 1 anus, et bon savoir pic tout seul, propre de l’artiste et + écoles ex “dada“ de plusieurs idm “ktrine millet“…. -qi dit urine dit bite, et organe dessous de bacantes de sa joconde et son lhooQ, lunettes no b’zo1 pour voir ou ça va, 0 mystr, _URine / URanium trafic “uramine“ moi et vous payons la note, en attendant de payer très très chr dont le réactor k-c, + dangereux q’1 q k-c !! cela n’est pas savoir pic, et ces triple buses tous riches q’ils sont, qd ça va p-t, abris anti-atoomic ou pas ils morfleront, l’activitradio n’est pas ra6te mm de classe, napalm de fron1/3 …..

-je rime à squats urb1 kbanes ZAD, luttes des amazoni1 100 droit ni titre vivent en forêts par l, leur apparti'n, étas et 1dustries pour leur voler exploit à leur profit exigent titres de propriét, une des hi2z faces du kpitalisme qi est et sera qe parasitr

-3 ans de zone je fais fac paris 8 arts plastic exprimental cinéma, puis posé le film "conjugaison" o 10positif 5 dimensions (D5D), à 12 ans 1stit' or normes, à divr's chooz dont arts élèves sensibiliz, habits tjrs les mm, tranchent av ceux d’1stit’ costards cravates, 0 souve avoir fait rédac ou addition dans sa claçe, ni apprit 1 pom, souv'nir de sqlpture, il me refile masse et bur1 bloc de pierre et je tape dedans, dss1, gravure z1c, linoléum, papier à la qve et mâché modelage marionnettes dcor kstelet, activit reqi'r 2 m1.... son jard1 botanic o soleil claçe près du baç1, ttards grenouilles poiçons et rouges, salamandres, tritons, nénufars, films de "charlot" et de "pol-émile victor" projette, 1 de mes films/prformance images dame se mets o lit / sorts de ce lit, 9mn, en projection otre dame l en chr et en os la mm chooz qe sur l’écran l fait s1cro sur sn, dclame je me mets o lit je etc ... -à goche de l'écran contemporn danseuz s’1spire du double spectacle danse, 2 dames oeuvrent nues, alors kméras numéric 100 objectif/optic oeil de chat, et soit 1stit' noble, parents en normandie ont 1 châtox, la classe visite des châtox forts, m'avait à l'ouest m1 lste baffé aqzé dcrit + ou - p1ture sur mur 1tr entre préo et réfectoire, street art 36 ouvriers slogans écrivent sur les murs de leurs usines, art d'atelier/kvrne à extr, usines re-volées par la violenss, soit a.v 1stit' tapeuz, 1stit' pdoc, école non mixte, enseignement bas d'gamme je ne fais pas en litrr d'ormesson msse mssie 2 ss nazis, je dors pète rote ronfle rêve touçe 1/4tilages craqent gtrenue chantent boyox...

-je dors je sons-.... nom de jean long comme bot1 jours 100 p1, la parole est d'argent le silence d'or, or et son sous les racines de l'orme ox branches polluées à fabric de milliards de tonnes de livres papier, et chez 7 1stit' atypiqe 1 manqe en sensibilize art, de la ZIC ! comblé, 1strument 1vent avec une de mes dures p1tures "cercle 21" plats bois driv métox >, pic objets dplac en contact avec surfaces bois driv métox, acier sur plastic sons otres qe bois sur bois … -ça 1strument "enfant1-2" peut à partition écrite être + complexe qe la marche de l'univrs, et drnier week-end mai 2018 danse contemporn, CHRCHE MÉCNAT POPULR, 1 peu je finance, à paris « mécnat 100 loyer 26 ans »

_réduc' têtes par amazoni1 et moustaches à marsl, ou dzrtifiktion de l'île de pâqes globale reçourss bouffées, le tr1 de 7 lettres le mot FONÉTIC et diminussion des bi1 comm1, écho de cela je p1 à retrait de ma1/3, l’1visible je montre, soit o mo1 2 couleurs, de surface érod par le temps et 1tr prézrv, à l'okzion, je reproduis apport de ma1/3 dont pigments du p1tre, en parties des surfaces les tons et les couleurs, référence "kré blanc sur fond blanc" "malévitch", qd pistes otres art plastic je suis, comme tout le monde, liées ox dchets dont coloriage à oxyde de fr, tr, minéral, vgtal, animal otre q’hum1, gras de jambon parfumé o qm1, parfois s’il me dmange bi1 trop la chooz ne me ls100 pas le temps de fr otrement, je me gratte le q de la m1 droite, anus grat à moy1 du bord, mm “guy debord“ et les grands dont “albert nstn“ surent cela ça, attention, l’attaque colonialiste de la sortie de mon gros colon oui par qlqe kré, je l’1trrompt, m’en vais me dbarbouiller fss/m1 règles de l’art, o et de marseille savon bio, r1c sèché à srviette éponge propre, pour de ce côt pas m’enrhumer tl à 5 et 14 ans en pln r -qd gtais petit je n’étais pas gra…. , ça srviette éponge qe m’avait offrt “fran6“, soit ici je ne le crois pas ; “MAlévitch“ ayant vq ce siècle ait ét “MAcroni1“

-chez moi ce trait à réqrer en parties plaqes de bois driv métox, genez en enfance, chez les parents je ne faisais pas ma toilette, “m’étant barbouillé je me dbarbouillais“, parmi plusieurs facteurs me faisant ado devenir barbouilleur sur toile apport de ma1/3 +, ma 1ère expo à lieu dans l’spas expo de tires garage à “asni’r“ banlieue parsi’n à 15ans de l’oncle mari d’une soeur à ma mère, sur le sol ox pieds des murs, veut pas de clou dans les murs de boutic, -domine la couleur vrte il me fait remarqer-, soit je “barbouillais“, bi1 + tard affr dqilibre, à râpes à bois -façon de râp-, limes et 10kbrasif j vais je “dbarbouille“ mes plaqes de bois-driv-métox dont acier, réqrées en parties, pour crtn colorées 1dustri’l, ensuite re “barbouillées“ 1 peu de la couleur de l’érosion des plaqes tl qe trouv, tl les p1tres de la préhistoire je fais, puisant direct dans la nature, de l’1dustrie j’uz trouv et à blvil paris20 de rebuts objets fait de la nature, il se peut, qe l’art de “lascox“ rime avec tâtre -si tu le dis-, o ciné 0 contact vizu’l actrices-eurs/spectatrices-eurs, il à peur du souffleur d’rreurs de jeu des trous de mémoire maniac plusieurs fois filme la mm sn, donc idm couleur obtenue 1 crtn épsseur de pliqle érod virée jmite, procd anci1 nos 1ers hommes y ayant recours nourrit dcorces, gravr bois, minéral, corne, os outils en firent, voyaient la différence de couleur entre surface écorce côt exposé o soleil et bois sous sl-ci ? aid du minéral sur du minéral ils peignaient, eurent pas représent des boeufs à martelage de tôles émaillées jet l’émaille, de lave-l1ge et vssl, frigo, four micro-ondes 7 hors-sol existait pas, mon fr à ne pas repac à supprssion de ma1/3 dssine tjrs de la gométrie comme toutes chooz, représent la réalit à retrait de ma1/3 ressources 10pars le temps avec les ans vire la vie

LIVRES DANS MA BIBLIOTEC À LIRE SUR PLACE