Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 06:45

Qualifier Bruaene de réalisateur de théâtre expressionniste[1] et de poète dadaïste est pour le moins... excessif. Quant à Paul van Ostaijen et Van Bruaene, ils n’étaient pas des amis d’enfance, et Goemans ne fut pas complice de leur éphémère entreprise commerciale. En outre, Van Ostaijen ne fit pas de conférences 'À la Vierge poupine'.

&

C’est à Rik Sauwen que revient le mérite d’avoir brossé non seulement un portrait attachant de Van Bruaene, mais également d’avoir esquissé un essai sommaire de biographie du « petit homme du Rien », source principale des commentateurs ultérieurs.

Sauwen reconnaît d’emblée que

rares sont les dates qu’il est permis d’avancer avec certitude dans la vie du petit Gérard ; donnons en deux de caractère relativement définitif : sa naissance à Courtrai le 23 juin 1891 ; sa mort à Bruxelles pendant le nuit du 21 au 22 juillet 1964. La plupart des autres indications temporelles que nous nous effforcerons de fournir n’auront pas l’exactitude de ces deux dates terminales : on voudra bien nous en excuser.[2]

Débarqué à Bruxelles vers 1909, Van Bruaene se lance aussitôt dans le théâtre :

Il joue à cette époque dans la Candida de G. B. Shaw qui, aussi surprenant que la chose puisse paraître, assura lui-même la régie de sa pièce.[3]

Tout indique que Sauwen se base (avec prudence d’ailleurs) sur une affirmation de Jan Walravens (1920-1965). Peu après la mort de Van Bruaene, Walravens écrit en septembre 1964 que celui ci, « né en 1873 » avait à peine dix-huit ans quand il joua Candida de Shaw, sous la direction du maître en personne. Je n’ai pas vu de photos de cette représentation, confie Walravens, je ne m’explique pas la présence de Shaw à Bruxelles, mais Geert m’a montré une affiche bleue annonçant la représentation.[4]

&

Mettons les choses au point.

Candida est publié en 1898 (dans le recueil Pleasant Plays) et ira en première le 14 avril 1904. Les éditions Wereldbibliotheek publie la première traduction néerlandaise en 1912. La pièce figurait au répertoire du Vlaamsche Volkstoneel (VVT, compagnie créée en 1920), comme en témoigne un article paru dans le Middelburgsche Courant du 22 avril 1922. À cette époque, Van Bruaene, ayant signé son contrat le 6 juin 1921, faisait partie de la troupe et gagnait 750 francs par mois (il quittera le VVT en pleine saison, en décembre 1923).[5]

Si les erreurs de dates peuvent être mises au débit du journaliste Waltravens, les détails précis qu’il avance sont assurément le reflet de ses conversations avec Van Bruaene, sculpteur de sa propre légende et légèrement sinon joyeusement mythomane, qu’il fréquentait d’ailleurs depuis le début des années cinquante.

Henri-Floris JESPERS

 



[1] Affirmation reprise telle quelle par Jos JOOSTEN, Feit en tussenkomst. Geschiedenis en opvattingen van Tijd en Mens (1949-1955), Nijmegen, Vantilt, 1996, 528 p., p. 240.

[2] Rik SAUWEN, Geert Van Bruaene le petit homme du Rien, Verviers, Temps mêlés, 1970, 31 p. ; p. 4.

[3] Ib.

[4] Jan WALRAVENS, Jan Biorix, i.c., p. 197: “Geboren in 1873, was Geert van Bruaene amper 18 jaar toen hij te Brussel Candida speelde in een regie van... George Bernard Shaw zelf. Ik heb geen foto’s gezien van de opvoering, zou ook niet kunnen zeggen hoe Shaw in die tijd te Brussel verzeild is geraakt, maar wel toonde Geert mij een blauwe affiche waarop de voorstelling aangekondigd stond.”

[5] Frank PEETERS, Jan Oscar De Gruyter en Het Vlaamse Volkstoneel 1920-1924, een theaterhistoriografische studie, Leuven, Peeters, 1989, 568 p. [Vlaams Theater Instituut – Wetenschappelijke Reeks]; p. 244; 326-327; 368; 440.

Partager cet article

Repost 0
Published by ça ira!
commenter cet article

commentaires